Liste verte
À propos de

Qu'est-ce que la liste verte de l'UICN ?

Une norme de durabilité pour la conservation de la nature

Pourquoi avons-nous besoin d'une "liste verte" ?

Zones protégées et conservées de la "liste verte".

Le succès ne se mesure pas seulement en termes de taille

Reconnaissance de résultats justes et efficaces

Gouvernance du Programme de la Liste verte de l'UICN

Supervise la révision et la mise à jour de la norme de la Liste verte de l'UICN et de ses adaptations. qui atteignent la norme à la Liste verte de l'UICN, et prend les décisions relatives à l'inclusion continue de sites sur la Liste verte de l'UICN.

Kathy MacKinnon

Président, Commission mondiale des aires protégées (CMAP)
Lire la bio

Kathy MacKinnon

Zoologiste formée à Oxford, le Dr Mac Kinnon a passé plus de 30 ans à travailler sur les questions de conservation, notamment dans les pays en développement. Pendant 16 ans, elle a été la spécialiste principale de la biodiversité de la Banque mondiale. Elle est également l'auteur de plus de 100 ouvrages et publications scientifiques, notamment sur les zones protégées en tant que solutions naturelles éprouvées et durables pour faire face au changement climatique.

Le Dr Mac Kinnon a d'abord fait partie de l'équipe dirigeante de la CMAP en tant que vice-présidente en 2013. Elle a dirigé la participation de la CMAP à la co-organisation du Congrès mondial des parcs de l'UICN en 2014, un événement clé de l'UICN sur les aires protégées qui se tient tous les 10 ans. Le Dr Mac Kinnon est devenue présidente de la Commission en 2015. Son poste de présidente a été confirmé par les membres de l'UICN par le biais d'élections lors du Congrès mondial de la nature 2016.

En 2018, Kathy a remporté le prix Midori pour la biodiversité, un prestigieux prix de conservation.



Kristen Walker

Président de la Commission des politiques environnementales, économiques et sociales (CPEES) ; Directeur général/ SVP, Centre de politique pour l'environnement et la paix à Conservation International.
Lire la bio

Kristen Walker

Kristen Walker Painemilla travaille pour Conservation International (CI) depuis 17 ans ; elle est vice-présidente principale et directrice générale du Policy Center for Environment and Peace de CI, à la tête d'une équipe de 40 personnes. Le Policy Center offre à CI une voie pour influencer les priorités mondiales en matière de conservation, les politiques et les financements publics qui ciblent les principaux processus d'élaboration des politiques internationales, régionales et nationales, afin d'amplifier le travail de CI et de créer un plus grand bien-être pour les populations du monde entier. En septembre 2016, elle a été élue présidente de la CEESP, qui contribue à la mission de l'UICN en fournissant des idées et une expertise et en promouvant des politiques et des actions visant à harmoniser la conservation de la nature avec les préoccupations socio-économiques et culturelles cruciales des communautés humaines.



Peter Cochrane

Consultant (conservation et durabilité) ; directeur de trois entreprises à but non lucratif (Tangaroa Blue Foundation, Ecotourism Australia, Blue Mountains World Heritage Institute).
Lire la bio

Peter Cochrane

Ayant quitté son emploi à plein temps au sein du gouvernement australien en 2013, Peter Peter préside actuellement les conseils d'administration du Sydney Institute of Marine Science, du de l'Australian Tropical Herbarium, de l'Institut du patrimoine mondial des Blue Mountains, et du du comité directeur du centre de biodiversité marine du programme national australien des sciences de l'environnement. Marine Biodiversity Hub du programme national australien des sciences de l'environnement.

Il est directeur d'Ecotourism Australia et de l'institut Earthwatch Australia. Il Il préside le groupe de direction de la Protected Area Learning and Research Collaboration Collaboration, et de l'équipe de rétablissement du perroquet de la nuit. En 2016, il a été élu membre du Conseil de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). conservation de la nature (UICN) et a été nommé coordinateur mondial du Conseil pour les océans. sur les océans.

Peter a été directeur des parcs nationaux et responsable de Parks Australia de 1999 à 2013.2013.

Il est titulaire d'un BSC et d'une maîtrise en politique publique de l'ANU. de l'Institut australien des directeurs de sociétés, de l'Institut de la résolution et d'Ecotourism Australia. d'Ecotourism Australia.



Charlotte Karibuhoye

Vice-président régional de la CMAP, Afrique de l'Ouest et du Centre ; Directeur, Programme Afrique de l'Ouest, Fondation MAVA
Lire la bio

Charlotte Karibuhoye

Charlotte est la directrice des programmes de la fondation MAVA en Afrique de l'Ouest. Elle est chargée de mettre en œuvre la stratégie de MAVA, de superviser tous les projets et les relations avec les partenaires dans la région, et de gérer le bureau régional à Dakar. Avant de rejoindre MAVA en 2014, Charlotte a travaillé avec la FIBA (Fondation Internationale du Banc d'Arguin) pendant une décennie en tant que coordinatrice du programme des aires marines protégées. Elle a dirigé plusieurs projets liés à la création et à la gestion d'aires marines protégées et a supervisé la mise en place du premier réseau régional d'aires marines protégées en Afrique de l'Ouest (RAMPAO). Elle a été impliquée dans plusieurs groupes d'experts internationaux liés à la conservation de la biodiversité, aux réseaux d'AMP et au patrimoine mondial. Elle possède une grande expertise sur les aires protégées, la conservation et le développement, la conservation communautaire et le développement durable. Au cours des dernières années, elle a dirigé de nombreux processus de planification de la conservation impliquant plusieurs parties prenantes. Vétérinaire de formation, Charlotte est également titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat en biologie de la conservation de l'Université de Goettingen, en Allemagne.



Vinod Mathur

Vice-président régional de la CMAP, Asie du Sud ; directeur du Wildlife Institute of India, ministère de l'environnement, des forêts et du changement climatique, gouvernement indien.
Lire la bio

Vinod Mathur

Le Dr Vinod B Mathur est le directeur du Wildlife Institute of India. Il a rejoint le service forestier indien (IFS) en 1983. Il a obtenu son doctorat en écologie de la vie sauvage à l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni, en 1991. Il est vice-président régional de la Commission mondiale des aires protégées de l'UICN (WCPA-Asie du Sud) et membre de l'International Association of Impact Assessment (IAIA). Il est actuellement membre des comités du ministère de l'Environnement et des Forêts (MoEF) du gouvernement indien sur la conservation du patrimoine mondial, les réserves de biosphère, l'évaluation de l'efficacité de la gestion et l'évaluation environnementale des projets thermiques et de charbon. Il possède une vaste expérience en tant que formateur international et s'intéresse particulièrement à la conservation de la biodiversité, à l'évaluation des impacts environnementaux et stratégiques, à l'informatique de la biodiversité et à la conservation du patrimoine naturel. Il contribue activement aux questions d'interface entre la recherche et la politique et est membre du groupe d'experts multidisciplinaire (MEP) du Groupe intergouvernemental sur la biodiversité et les services écosystémiques (UN-IPBES). Il est également directeur du nouveau centre de catégorie 2 de l'UNESCO sur la gestion du patrimoine mondial naturel et la formation pour la région Asie-Pacifique au Wildlife Institute of India.



Christophe Lefebvre

Conseiller Océan - Agence française pour la biodiversité, Ministère de l'environnement, Gouvernement français
Lire la bio

Christophe Lefebvre

Docteur en géographie et professeur des universités, Christophe Lefebvre a travaillé pendant 25 ans au Conservatoire du littoral et occupe actuellement le poste de délégué aux affaires européennes et internationales de l'Agence des aires marines protégées.

Christophe Lefebvre est investi depuis de nombreuses années dans les activités de l'UICN. Dans le cadre de ses activités internationales, il s'est également impliqué personnellement dans les activités de la Convention de Ramsar sur les zones humides et a été président du Conseil scientifique du Parc national du Diawling (Mauritanie). Au niveau européen, il est cofondateur du réseau EUROSITE, qui regroupe les principaux gestionnaires d'espaces protégés en Europe, dont il a été le secrétaire général pendant dix ans. Enfin, il a présidé la commission permanente du Conseil national de la protection de la nature du ministère chargé de l'environnement.



Erika Stanciu

Directeur exécutif - Fondation ProPark pour les zones protégées
Lire la bio

Erika Stanciu

Erika est associée aux sites Natura 2000 depuis de nombreuses années, étant impliquée dans les premières étapes de la préparation de Natura 2000 en Roumanie, depuis 2003, avant que le pays ne rejoigne l'Union européenne en 2007. Elle continue de participer aux activités de gestion de Natura 2000 dans le cadre de son travail actuel pour la Fondation Propark, dont elle est la directrice exécutive. Une partie de ses activités concerne la planification de la gestion participative et le renforcement des capacités ; elle et ses collègues de Propark sont des formateurs certifiés, qui tentent de renforcer les capacités des professionnels travaillant sur les sites Natura 2000 en Roumanie. Son travail l'a amenée dans de nombreuses régions d'Europe, en partie dans le cadre de projets liés à Natura 2000 en Bulgarie et en Slovaquie et d'événements de formation pour les gestionnaires de zones protégées en Croatie, en Moldavie, en Ukraine et dans d'autres pays d'Europe centrale et orientale, notamment la Hongrie, la Serbie, la Lettonie et la Lituanie.



Nikita (Nik) Lopoukhine

Comité consultatif national, Conservation 2020, nomination ministérielle, gouvernement du Canada ; membre du conseil d'administration du Wildlands Network et de la Société pour la nature et les parcs du Canada.
Lire la bio

Nikita (Nik) Lopoukhine

Nik a commencé sa carrière professionnelle à l'Institut de gestion forestière, puis est passé à la Direction des terres d'Environnement Canada. Il a joué un rôle de premier plan en apportant au gouvernement du Canada une large réflexion écologique dans le domaine en développement de la cartographie terrestre des écosystèmes. En 2001, Nik est devenu le directeur général des parcs nationaux. Il était responsable du suivi du programme d'intégrité écologique et de la Loi sur les espèces en péril, et a acquis une réputation de champion de la conservation. Lors du Congrès mondial de la nature 2004 de l'UICN à Bangkok, Nik a été élu président de la Commission mondiale des aires protégées (CMAP) de l'UICN. Pendant son mandat de président, la CMAP de l'UICN a influencé la CDB en devenant son principal conseiller pour le Programme de travail sur les aires protégées. Nik a promu l'importance de la jeunesse et a soutenu les efforts visant à garantir une meilleure prise de conscience et une meilleure compréhension de la valeur et du rôle des aires protégées pour relever des défis mondiaux tels que la lutte contre le changement climatique et la désertification.

En février 2012, Nik a été honoré par le prix J.B. Harkin pour son engagement de toute une vie dans la conservation au Canada. Plus récemment, Nik a reçu le Gold Leaf Award du Conseil canadien des aires écologiques, une médaille du Brandwein Institute et le Fred Packard Award de l'UICN pour son travail de toute une vie dans la conservation.



Avecita Chicchón

Directeur de programme, Initiative Andes - Amazonie, Fondation Gordon et Betty Moore
Lire la bio

Avecita Chicchón

Avecita Chicchón est directrice de programme pour l'initiative Andes-Amazonie à la Fondation Gordon et Betty Moore.

Avecita rejoint la Fondation avec plus de 25 ans d'expérience dans l'utilisation des ressources naturelles, la conservation de la biodiversité et le développement durable en Amérique latine, avec un accent particulier sur l'Amazonie. Avecita a été directrice exécutive du programme pour l'Amérique latine et les Caraïbes de la Wildlife Conservation Society de 2003 à 2010, où elle a géré des programmes de conservation dans 15 pays qui ont abouti à d'importantes réalisations en matière de conservation sur le terrain. Avant de travailler pour la WCS, Mme Avecita était chargée de programme à la Fondation MacArthur, responsable de l'octroi de subventions pour les questions de conservation et de développement durable en Amérique latine et dans les Caraïbes, et elle était directrice du programme pour le Pérou à Conservation International.

Elle a obtenu son doctorat en anthropologie sociale, avec un accent sur l'utilisation des ressources naturelles et les questions de conservation, à l'université de Floride, à Gainesville, en Floride.



Stephen Woodley

Vice-président de la CMAP, Science et Biodiversité
Lire la bio

Stephen Woodley

Stephen Woodley est un écologiste qui a travaillé dans le domaine de la gestion environnementale pendant plus de 30 ans, en tant que biologiste de terrain, gestionnaire de parc et scientifique. Il a été le premier scientifique en chef de Parcs Canada, où il a travaillé sur un certain nombre de questions liées aux aires protégées, notamment le développement de techniques de surveillance et d'évaluation de l'intégrité écologique, la restauration écologique et la foresterie durable. Stephen travaille maintenant avec la Commission mondiale des aires protégées de l'UICN, et s'efforce de comprendre ce qui rend les aires protégées efficaces pour la conservation de la nature. L'objectif est de faire des zones protégées une solution centrale à de nombreux problèmes urgents de notre époque.



Sandra Valenzuela

Directeur des programmes, WWF Colombie
Lire la bio

Sandra Valenzuela

Mme Valenzuela a consacré près de la moitié de sa vie à l'instauration d'une Colombie plus pacifique et, en particulier, à la manière dont la conservation peut aider le pays à atteindre cette paix. Pour ce faire, elle a porté plusieurs casquettes, la première étant celle de l'Agence colombienne des parcs nationaux. Au cours des cinq premières années, elle a mis en pratique son diplôme de droit en participant à l'élaboration de politiques visant à déterminer qui est propriétaire des terres en Colombie et comment il peut les utiliser, en particulier à l'intérieur et autour des zones protégées - une question au cœur du conflit.

Son parcours au sein de l'agence l'a conduite aussi loin que possible d'un bureau. En 1998, elle a travaillé en tant que directrice des zones protégées de l'agence pour les régions de l'Amazone et de l'Orénoque afin d'aider à négocier des accords avec les communautés locales et l'agence des parcs nationaux. 

Aujourd'hui, elle dirige l'équipe du WWF qui aide à concrétiser ce qui est considéré comme l'une des meilleures stratégies de mise en œuvre de l'accord : Heritage Colombia.



Dirige la consultation et la révision pour mettre à jour la norme, afin de s'assurer qu'elle reflète les meilleures pratiques scientifiques et techniques actuelles et reste pertinente.

Fournit une révision technique de toute adaptation des indicateurs génériques proposée par les EAGL dans les juridictions participantes de la Liste verte, et fait des recommandations au Comité de la Liste verte pour approbation.

Stephen Woodley (coprésident)

Vice-président de la CMAP pour la science et la biodiversité ; co-président du groupe d'étude conjoint CMAP-Commission de survie des espèces (CSE) sur la biodiversité et les zones protégées.
Lire la bio

Stephen Woodley (coprésident)

Stephen Woodley est un écologiste qui a travaillé dans le domaine de la gestion environnementale pendant plus de 30 ans, en tant que biologiste de terrain, gestionnaire de parc et scientifique. Il a été le premier scientifique en chef de Parcs Canada, où il a travaillé sur un certain nombre de questions liées aux aires protégées, notamment le développement de techniques de surveillance et d'évaluation de l'intégrité écologique, la restauration écologique et la foresterie durable. Stephen travaille maintenant avec la Commission mondiale des aires protégées de l'UICN, et s'efforce de comprendre ce qui rend les aires protégées efficaces pour la conservation de la nature. L'objectif est de faire des zones protégées une solution centrale à de nombreux problèmes urgents de notre époque.



Sandra Valenzuela (coprésidente)

Directeur des programmes, WWF Colombie
Lire la bio

Sandra Valenzuela (coprésidente)

Mme Valenzuela a consacré près de la moitié de sa vie à l'instauration d'une Colombie plus pacifique et, en particulier, à la manière dont la conservation peut aider le pays à atteindre cette paix. Pour ce faire, elle a porté plusieurs casquettes, la première étant celle de l'Agence colombienne des parcs nationaux. Au cours des cinq premières années, elle a mis en pratique son diplôme de droit en participant à l'élaboration de politiques visant à déterminer qui est propriétaire des terres en Colombie et comment il peut les utiliser, en particulier à l'intérieur et autour des zones protégées - une question au cœur du conflit.

Son parcours au sein de l'agence l'a conduite aussi loin que possible d'un bureau. En 1998, elle a travaillé en tant que directrice des zones protégées de l'agence pour les régions de l'Amazone et de l'Orénoque afin d'aider à négocier des accords avec les communautés locales et l'agence des parcs nationaux. 

Aujourd'hui, elle dirige l'équipe du WWF qui aide à concrétiser ce qui est considéré comme l'une des meilleures stratégies de mise en œuvre de l'accord : Heritage Colombia.



Marc Hockings

Vice-président de la CMAP pour la science et la gestion ; président du groupe de spécialistes de la liste verte de la CMAP ; professeur émérite, école des sciences de la terre et de l'environnement, université du Queensland.
Lire la bio

Marc Hockings

Marc Hockings est professeur émérite à l'école des sciences de la terre et de l'environnement de l'université du Queensland. Il poursuit un programme de recherche actif sur la gestion des zones protégées, avec un accent particulier sur le suivi et l'évaluation de la gestion de la conservation. Il est membre à long terme de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) par le biais de sa Commission mondiale des aires protégées, où il dirige le programme mondial sur la science et la gestion des aires protégées. Il a initié et dirige le travail de la CMAP de l'UICN sur la liste verte des aires protégées et conservées. Il est également membre du Comité exécutif de la Commission. Marc a été le principal auteur des lignes directrices de l'UICN sur les meilleures pratiques en matière d'évaluation de l'efficacité de la gestion des aires protégées. Il est membre honoraire du Centre mondial de surveillance de la conservation du PNUE à Cambridge, au Royaume-Uni. En 2008, il a reçu le Kenton R. Miller Award for Innovation in Protected Area Sustainability pour son travail sur l'efficacité de la gestion.



Ruchi Badola

Wildlife Institute of India, ministère de l'environnement, des forêts et du changement climatique, gouvernement indien.
Lire la bio

Ruchi Badola

J'ai obtenu ma maîtrise en économie à l'université de Garhwal et j'ai rejoint le Wildlife Institute of India en 1988 en tant que chercheur universitaire. J'ai travaillé pour mon doctorat sur "l'évaluation économique des interactions entre les populations et la forêt dans le corridor de la forêt des éléphants reliant les parcs nationaux Rajaji et Corbett". Par la suite, en 1993, j'ai rejoint la faculté de l'Institut dans le département de la planification de l'écodéveloppement et de la gestion participative.

Je participe à des projets de recherche visant à générer des informations sur l'ethnobiologie, la socio-économie des écosystèmes naturels et la contribution des services écosystémiques à la conservation de la biodiversité et au bien-être humain. Je développe et mets également en œuvre des programmes de formation visant à renforcer les compétences des départements forestiers des États et d'autres parties prenantes dans le domaine de la planification de la participation communautaire à la conservation de la biodiversité, à développer des options de moyens de subsistance durables pour les communautés locales, à résoudre les conflits liés aux ressources naturelles et à évaluer les services écosystémiques.



Bastian Bertzky

Spécialiste de la biodiversité, Centre commun de recherche, Commission européenne
Lire la bio

Bastian Bertzky

astian a travaillé au sein de l'équipe du patrimoine mondial au siège de l'UICN de 2005 à 2009, réalisant initialement le suivi des sites du patrimoine mondial existants, puis coordonnant l'évaluation des nouvelles propositions d'inscription. De 2009 à 2013, il a développé et géré des projets sur les aires protégées et les sites du patrimoine mondial au Centre mondial de surveillance de la conservation du PNUE (PNUE-WCMC). Ces travaux comprenaient des analyses comparatives de toutes les nouvelles candidatures en matière de biodiversité et des analyses des lacunes mondiales de la biodiversité terrestre et marine sur la liste du patrimoine mondial. Bastian est titulaire d'un diplôme en géographie et d'une maîtrise en biologie de la conservation de l'université du Cap. Il a contribué à un certain nombre de publications scientifiques et techniques sur les aires protégées et les sites du patrimoine mondial. Depuis 2013, il est chargé de recherche au Centre commun de recherche de la Commission européenne à Ispra (Italie), où il soutient l'Observatoire numérique des zones protégées (DOPA) et le programme Biodiversité et gestion des zones protégées (BIOPAMA) dans les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.



Bebiniaina Liliane Parany

Association Madagascar National Parks, Ministère de l'Environnement, de l'Ecologie, de la Mer et des Forêts.

Bebiniaina Liliane Parany



Etotepe A. Sogbohossou

Professeur, Laboratoire d'écologie appliquée, Faculté des sciences agronomiques, Université d'Abomey-Calav, Bénin
Lire la bio

Etotepe A. Sogbohossou

Professeur associé, gestion des ressources naturelles.

Secrétaire de la formation doctorale en gestion des ressources naturelles à l'Université d'Abomey-Calavi.

Co-auteur de plus de 35 publications relatives à la surveillance de la faune, à la conservation des espèces menacées, aux conflits entre l'homme et la faune, à la conservation des plantes médicinales.



Sue Wells

Consultant en conservation marine
Lire la bio

Sue Wells

30 ans d'expérience dans la conservation marine, travaillant pour des organisations internationales et nationales, des ONG et des gouvernements. J'ai contribué à l'élaboration de politiques sur la gestion des côtes, les zones marines protégées et les moyens de subsistance durables. Mes principales compétences sont le lancement et la coordination de programmes, l'élaboration de politiques, la gestion et l'évaluation de projets, le renforcement des capacités et la diffusion d'informations, notamment l'interprétation de la science pour les praticiens de la conservation. 



Joanne Wilson

Chargé de mission principal - Liaison interagences, Service des parcs nationaux et de la faune sauvage de Nouvelle-Galles du Sud, Gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud, Australie
Lire la bio

Joanne Wilson

Joanne a rejoint le NSW National Parks and Wildlife Service en 2014 et dirige actuellement le programme de partenariats nationaux et internationaux. Elle est une scientifique et une gestionnaire expérimentée dans le domaine de la conservation, avec plus de 20 ans d'expérience dans divers rôles au sein des gouvernements des États, de l'industrie et des organisations non gouvernementales. Elle a une formation en écosystèmes marins et côtiers, en gestion des zones protégées et en suivi et évaluation. Elle a passé cinq ans en Indonésie à diriger le programme scientifique sur les récifs coralliens pour The Nature Conservancy. Son rôle au sein du NPWS consiste notamment à collaborer avec l'UICN pour promouvoir les recommandations du Congrès mondial des parcs de 2014, Promise of Sydney. Adepte de la marche dans le bush et de la plongée, elle sait combien il est important de se rapprocher de la nature. Elle estime que des programmes tels que #NatureForAll et Healthy Parks Healthy People sont indispensables pour que la nature et les parcs nationaux deviennent aussi importants pour les gens que leur santé et leur bien-être.



Béatrice Chataigner

Chargé de programme, Liste verte de l'UICN, Bureau de l'Afrique orientale et australe, UICN
Lire la bio

Béatrice Chataigner

Béatrice Chataigner est une spécialiste des aires protégées qui s'intéresse depuis plus de 10 ans aux aires protégées africaines au sein du programme PAPACO de l'UICN. Elle est vétérinaire et après 5 ans en Afrique de l'Ouest, elle vit maintenant au Kenya où elle est, entre autres, en charge des évaluations de l'efficacité de la gestion des aires protégées, en particulier de la Liste Verte en Afrique. Elle enseigne différents cours liés à la planification de la gestion et à l'écologie des aires protégées du Diplôme Universitaire et du Master développés par Papaco.



Natasha Ali

Chargé de programme principal | Évaluation des écosystèmes et soutien aux politiques, PNUE WCMC
Lire la bio

Natasha Ali

Au PNUE-WCMC, Natasha coordonne les informations relatives aux indicateurs qui permettent de suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs mondiaux, tels que les objectifs de conservation de la nature et les objectifs de développement durable. Elle dirige le secrétariat du Partenariat sur les indicateurs de la biodiversité et gère également un portefeuille de travaux liés aux indicateurs de la biodiversité.

Natasha a rejoint le WCMC après avoir travaillé à l'UICN sur les produits de connaissance, les informations sur les zones protégées et le soutien politique. Natasha a précédemment travaillé aux Jardins botaniques royaux de Kew, à la fois en tant que point focal gérant leur partenariat avec Rio Tinto, et en tant que responsable de la mise en œuvre de la CDB, représentant le Royaume-Uni lors de réunions nationales et internationales.



Supervise le développement et la gestion stratégiques du Programme de la Liste verte de l'UICN, et s'assure qu'il atteint et maintient la conformité avec les codes de bonnes pratiques de l'ISEAL pour l'établissement de normes, l'assurance et l'évaluation d'impact.

 

Jane Smart OBE (Présidente)

Directeur mondial, Groupe de conservation de la biodiversité de l'UICN (membre de droit)
Lire la bio

Jane Smart OBE (Présidente)

Jane Smart dirige le Groupe de conservation de la biodiversité de l'UICN, y compris le Programme mondial des espèces, le Programme mondial des aires protégées et le Programme du patrimoine mondial. Jane joue également un rôle de premier plan dans le travail de l'UICN sur les produits de connaissance. Elle est le point focal de la Commission de la sauvegarde des espèces.

Jane dirige actuellement l'élaboration de la position de l'UICN sur le Cadre mondial pour la biodiversité post 2020. Avant de rejoindre le Secrétariat de l'UICN, Jane a été fondatrice et première directrice générale de Plantlife International. Elle a également été présidente du Comité national britannique de l'UICN et membre de longue date du Comité de conservation des plantes de la CSE de l'UICN. En 2003, elle a reçu l'OBE pour ses services à la conservation internationale.



Trevor Sandwith (Vice-président)

Directeur, Programme mondial des aires protégées (GPAP), UICN (membre de droit)
Lire la bio

Trevor Sandwith (Vice-président)

Trevor Sandwith dirige le Programme mondial des aires protégées de l'UICN. Son rôle consiste notamment à coordonner le travail de l'UICN pour aider les gouvernements nationaux à respecter leurs engagements en matière de conservation de la biodiversité dans les aires protégées, et à faire en sorte que les aires protégées soient gérées efficacement et bien gouvernées. Un objectif plus large est de s'assurer que les aires protégées jouent leur rôle en aidant à réconcilier les conflits entre la conservation et le développement, et de s'assurer qu'elles sont reconnues comme des réponses vitales aux défis mondiaux, tels que le changement climatique, l'eau et la sécurité alimentaire et la réduction des risques de catastrophes.

De nationalité sud-africaine, Trevor Sandwith a travaillé comme écologiste en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie centrale, et plus récemment aux États-Unis et en Amérique latine. En Afrique du Sud, il s'est concentré sur le rôle des systèmes d'aires protégées dans le soutien du développement économique et social lors de la transformation de l'Afrique du Sud en une nouvelle démocratie.



James Hardcastle

Responsable du programme GPAP pour la Liste verte de l'UICN, UICN (membre de droit)
Lire la bio

James Hardcastle

James contribue à garantir que les programmes prioritaires sont bien conçus et dotés des ressources nécessaires pour obtenir des résultats durables. Il possède une expérience diversifiée dans le domaine des aires protégées, de la conservation communautaire et de l'adaptation au changement climatique. James a travaillé sur les questions relatives aux aires protégées pour des organismes de conservation dans des pays d'Europe, d'Asie, d'Afrique, du Pacifique et d'Australie. Il possède une expertise particulière en matière d'outils de planification participative et de financement durable de la conservation et est un défenseur passionné des questions insulaires. James, de nationalité britannique et australienne, a aidé la République des Îles Marshall lors d'événements liés à la convention des Nations unies sur le changement climatique. Il est un fervent partisan des voyages traditionnels en canoë des navigateurs des îles du Pacifique.



Tim Badman

Directeur, Programme du patrimoine mondial, UICN (membre ex officio)
Lire la bio

Tim Badman

Tim Badman est le directeur de la nouvelle Initiative Nature-Culture de l'UICN, anciennement directeur du Programme du patrimoine mondial de l'UICN. Il a été le principal porte-parole de l'UICN sur le patrimoine mondial, président du groupe d'experts de l'UICN sur le patrimoine mondial et chef de la délégation de l'UICN aux réunions du Comité du patrimoine mondial depuis 2007. Tim dirige les travaux de l'UICN visant à développer des liens plus étroits entre les secteurs de la nature et de la culture, notamment par le biais du Programme de leadership du patrimoine mondial géré conjointement par l'ICCROM et l'UICN avec le soutien de la Norvège.

Tim a rejoint l'UICN après avoir travaillé comme chef d'équipe du site du patrimoine mondial de la côte du Dorset et de l'est du Devon, au Royaume-Uni. Ce rôle a abouti à l'inscription du site sur la liste du patrimoine mondial en 2001, et au développement ultérieur du programme du patrimoine mondial sur place. Il a été impliqué dans de nombreuses questions d'évaluation et de suivi de sites du patrimoine mondial dans le monde entier. Tim s'exprime également pour l'UICN sur les défis particuliers de la conservation des sites géologiques, notamment les sites qui protègent les restes fossiles les plus exceptionnels de la vie sur Terre.



Giulia Carbone

Directeur adjoint, Programme Affaires et Biodiversité, UICN (rôle : expert en normes de durabilité et code ISEAL)
Lire la bio

Giulia Carbone

Giulia Carbone travaille à l'UICN depuis 2006. Elle est directrice adjointe du Programme mondial de l'UICN sur les entreprises et la biodiversité. Elle est en charge de l'Initiative pour la gestion responsable de l'aluminium et du développement d'une norme pour la durabilité de l'aluminium. Elle travaille également sur des projets liés au tourisme et coordonne la relation avec Nespresso. Avant de rejoindre l'UICN, Giulia a travaillé pendant 8 ans pour la Division Technologie, Industrie et Économie du Programme des Nations Unies pour l'Environnement, où elle a coordonné le programme sur le tourisme et dirigé l'initiative des tour-opérateurs. Avant de rejoindre le PNUE, Giulia a travaillé en tant que consultante pour explorer diverses questions, notamment les systèmes de certification des destinations, et s'est engagée dans des campagnes contre la captivité des mammifères marins en Italie.

Giulia est italienne, titulaire d'une maîtrise en sciences de la London School of Economics en politique maritime et d'un diplôme de premier cycle en économie de l'université de Californie à Santa Barbara.



Boris Erg

Directeur régional, Bureau régional d'Europe de l'Est et d'Asie centrale, UICN (rôle : perspective du Secrétariat régional)
Lire la bio

Boris Erg

Directeur, Bureau de programme de l'UICN pour l'Europe du Sud-Est



Ricardo Tejada

Directeur, Unité de communication globale (rôle : expert en communication)
Lire la bio

Ricardo Tejada

Ricardo TEJADA est Directeur des communications mondiales à l'UICN. Avant de rejoindre l'UICN, il était conseiller principal en communication et rédacteur en chef à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ricardo a également travaillé comme directeur de la communication pour deux grands groupes de médias britanniques et comme conseiller au bureau du secrétaire américain au travail Robert Reich sous le président Bill Clinton. Il est titulaire d'une maîtrise en relations internationales de la Fletcher School of Law and Diplomacy de l'université Tufts et d'une licence en économie internationale de l'université américaine de Paris.



Julia Miranda Londoño

Vice-président de la CMAP ou personne désignée (membre de droit) ; directeur général, Parques Nacionales Naturales de Colombia, gouvernement de Colombie.
Lire la bio

Julia Miranda Londoño

Julia Miranda Londoño est diplômée en droit de la Pontificia Universidad Javeriana et a suivi des études de troisième cycle en droit de l'environnement à l'Universidad Externado de Colombia. Elle a également travaillé comme avocate plaidante et chargée de cours en droit de l'environnement à la Pontificia Universidad Javeriana.

Elle dispose d'une vaste expérience et de connaissances approfondies sur les questions environnementales, qui sont essentielles pour la Colombie, un pays très diversifié. Elle a été chef du bureau de conseil en gestion environnementale de l'Instituto de Desarrrollo Urbano (IDU) de Bogota. Par la suite, en tant que directrice générale du Departamento Técnico Administrativo del Medio Ambiente de la ville (aujourd'hui Secretaría Distrital de Ambiente), elle a relevé de nombreux défis en matière d'environnement urbain, tels que la création du plan de gestion environnementale du district de la capitale et l'inclusion de thèmes environnementaux dans le plan d'aménagement du territoire de la ville. À ce poste, elle a renforcé le contrôle et la surveillance des activités industrielles tout en favorisant la production propre et les programmes d'amélioration des entreprises. Elle a également contribué à la consolidation de la structure écologique principale de Bogota, en tant que stratégie de conservation des écosystèmes urbains.

Elle a été choisie parmi les 30 leaders, dans le cadre du prix 2014 des meilleurs leaders de Colombie décerné par le magazine Semana et la Fundación Liderazgo y Demorcacia, dont le travail dans l'arène publique, la communauté, le local, le régional, le national et l'international a contribué au développement de la société colombienne au cours de cette année. Au sein de ce groupe, elle a également reçu la statuette des 10 meilleurs leaders aux côtés de Nairo Quintana, Shakira Mebarack, Claudia López, Maurice Armitage, Clara López, Elsa Noguera, Rafael Pardo, el padre Cyrillus Swinne et Nacho Gómez.



Marc Hockings

Vice-président de la CMAP, Science et Gestion ; président de la CMAP, Groupe de spécialistes de la Liste verte ; professeur émérite, École des sciences de la terre et de l'environnement, Université du Queensland (rôle : expert de la CMAP sur le programme de la Liste verte de l'UICN).
Lire la bio

Marc Hockings

Marc Hockings est professeur émérite à l'école des sciences de la terre et de l'environnement de l'université du Queensland. Il poursuit un programme de recherche actif sur la gestion des zones protégées, avec un accent particulier sur le suivi et l'évaluation de la gestion de la conservation. Il est membre à long terme de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) par le biais de sa Commission mondiale des aires protégées, où il dirige le programme mondial sur la science et la gestion des aires protégées. Il a initié et dirige le travail de la CMAP de l'UICN sur la liste verte des aires protégées et conservées. Il est également membre du Comité exécutif de la Commission. Marc a été le principal auteur des lignes directrices de l'UICN sur les meilleures pratiques en matière d'évaluation de l'efficacité de la gestion des aires protégées. Il est membre honoraire du Centre mondial de surveillance de la conservation du PNUE à Cambridge, au Royaume-Uni. En 2008, il a reçu le Kenton R. Miller Award for Innovation in Protected Area Sustainability pour son travail sur l'efficacité de la gestion.



Madhu Rao

Conseiller principal, Wildlife Conservation Society
Lire la bio

Madhu Rao

Madhu Rao est conseillère régionale (programme Asie) auprès de la Wildlife Conservation Society et coordinatrice du développement de l'Asian Species Action Partnership, une initiative de la CSE de l'UICN visant à éviter l'extinction des vertébrés d'Asie du Sud-Est gravement menacés. Elle a obtenu sa maîtrise et son doctorat à l'université de Duke et est actuellement professeur adjoint au département des sciences biologiques de l'université nationale de Singapour. Elle a participé à l'élaboration de projets de conservation fondés sur la science et axés sur la lutte contre les menaces pesant sur les espèces menacées et les écosystèmes naturels à l'intérieur et à l'extérieur des systèmes de zones protégées en Asie du Sud-Est et en Chine. Elle a également une expérience du développement des capacités de gestion des zones protégées dans la région de l'Asie du Sud-Est. Ses recherches portent sur la gouvernance des zones protégées, l'exploitation de la faune sauvage et les conflits homme-faune.



Rili Djohani

Directeur exécutif, Coral Triangle Centre (rôle : expert de la CMAP sur la spécialisation marine)
Lire la bio

Rili Djohani

Rili travaille depuis plus de 20 ans à l'amélioration de la gestion et de la viabilité financière des zones marines protégées et à la réduction de l'utilisation de pratiques de pêche non durables en Asie du Sud-Est. De 1989 à 1993, elle a développé le portefeuille de la conservation marine pour le WWF Indonésie. Elle a rejoint The Nature Conservancy (TNC) en 1995 pour contribuer à la mise en place du programme côtier et marin de TNC en Indonésie.

Sous la direction de Rili, le Coral Triangle Center de TNC à Bali a été ouvert en 2000, devenant un centre d'excellence pour la formation sur les écosystèmes marins et côtiers et soutenant un réseau d'aires marines protégées. Elle a également été nommée présidente du groupe de travail régional sur le milieu marin de la CMAP et de l'UICN et a élaboré un cadre régional décennal pour les aires marines protégées (2002-2012). Plus récemment, elle a occupé le poste de directrice nationale de TNC pour l'Indonésie de 2004 à 2008, responsable des forêts de l'archipel d'Asie du Sud-Est et du Triangle de Corail. Elle a été nommée directrice du programme du Triangle de Corail de TNC en 2009 et a travaillé en étroite collaboration avec le Conservancy pour lancer le CTC en tant qu'organisme indépendant à but non lucratif basé dans la région. Elle est titulaire d'un master en écologie marine tropicale de l'université de Leiden aux Pays-Bas et d'un master en gestion des zones côtières tropicales de l'université de Newcastle Upon Tyne. Elle est actuellement inscrite à un programme de doctorat (politique et droit de l'environnement) à l'université de Leyde qui s'appuie sur son travail de conservation marine en Indonésie.



Elizabeth Bennett

Vice-président pour la conservation des espèces, Wildlife Conservation Society (rôle : candidat du CSD)
Lire la bio

Elizabeth Bennett

Elizabeth Bennett est vice-présidente, Conservation des espèces, à WCS. Élevée au Royaume-Uni, Elizabeth est allée à l'université de Nottingham pour étudier la zoologie, puis à l'université de Cambridge pour son doctorat sur l'écologie des primates en Malaisie péninsulaire. Elle s'est ensuite installée au Sarawak, en Malaisie, en 1984, où elle a vécu et travaillé pendant les 18 années suivantes.

Son premier rôle là-bas a été de travailler conjointement pour WCS et WWF Malaisie, afin de mener la toute première étude détaillée de l'écologie et des besoins de conservation du singe proboscis. Elle a ensuite mené de nombreux projets pour WCS et le gouvernement du Sarawak, dont le point culminant a été la direction d'une équipe, avec WCS et le personnel du gouvernement du Sarawak, chargée de rédiger une politique globale de protection de la faune sauvage pour l'État, puis de diriger une unité au sein du gouvernement pour superviser sa mise en œuvre. Une partie essentielle de la politique et de sa mise en œuvre comprenait des moyens de contrôler la chasse non durable et le commerce des espèces sauvages. 

Plus récemment, Elizabeth a travaillé à la direction d'initiatives sur le commerce des espèces sauvages pour le personnel de terrain de WCS dans le monde entier en tant que directrice du programme sur la chasse et le commerce des espèces sauvages. Elle a notamment élaboré et mis en œuvre une politique sur le commerce de la viande de brousse en Afrique centrale, et travaillé sur un plan stratégique visant à lutter contre le commerce des espèces sauvages en Chine. Elle a fourni un soutien technique au personnel de terrain de la WCS travaillant sur les questions de chasse et de commerce des espèces sauvages dans 65 projets et 29 pays à travers le monde. Elle est l'auteur de plus de 120 publications scientifiques et de vulgarisation, dont la coédition d'un livre qui constitue un examen complet de la question de la chasse dans les forêts tropicales, et du document d'orientation de la Banque mondiale sur le même sujet. 

Ses services en faveur de la conservation ont été récompensés par l'attribution de l'"Arche d'or" par le prince Berhard des Pays-Bas en 1994, du "Pegawai Bintang Sarawak" (PBS) par le gouvernement de l'État de Sarawak en 2003, du titre de "membre de l'ordre le plus excellent de l'Empire britannique" (MBE) par Sa Majesté la reine Elizabeth II en 2005, du prix du courage Leila Hadley Luce par Wings WorldQuest en 2006 et du D.Sc. (honoris causa) par l'université de Nottingham, au Royaume-Uni, en 2008.



John Tayleur

Chef du programme "Conserved Land and Seascapes", Centre mondial de surveillance de la conservation de l'environnement de l'ONU.
Lire la bio

John Tayleur

John dirige une équipe d'environ 25 personnes au WCMC qui travaillent sur un large éventail de questions relatives à la conservation des paysages terrestres et marins. L'équipe fournit des produits de connaissances clés tels que Protected Planet et Ocean+. Ces produits aident la communauté mondiale à planifier la biodiversité et le développement et à suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs internationaux. Un élément clé du portefeuille de John concerne les connaissances mondiales sur les zones protégées et conservées, notamment la conservation de la base de données mondiale sur l'efficacité de la gestion des zones protégées. John considère la Liste verte comme une occasion idéale de renforcer les normes de collecte de données sur l'efficacité des zones protégées.



Assure le secrétariat de la Liste verte de l'UICN et met en œuvre le Programme, en agissant sur les décisions prises par le Comité de gestion.

Deviah Aiama

Global - Mise en œuvre, manuel d'utilisation et point focal de l'équipe des opérations

Deviah Aiama



Stephanie Arellano

Région Amérique du Sud

Stephanie Arellano



Marnie Bammert

Point focal ASI - Assurance, formation et manuel d'utilisation

Marnie Bammert



Paula Bueno

Colombie

Paula Bueno



Elva Ivonne Bustamante

Mexique

Elva Ivonne Bustamante



Daniel Marnewick

Région Afrique orientale et australe

Daniel Marnewick



Jose Courrau

Mexique, Amérique centrale et Caraïbes, Costa Rica, et BIOPAMA

Jose Courrau



Carla Danelutti

Méditerranée : Italie et Espagne

Carla Danelutti



Youssouph Diedhiou

Région Afrique occidentale et centrale

Youssouph Diedhiou



Hany El Shaer

Asie occidentale

Hany El Shaer



Michael Esgro

Californie

Michael Esgro



Roman Eyholzer

Suisse

Roman Eyholzer



Catarina Ferreira

l'Union européenne

Catarina Ferreira



Marie Fischborn

Global - Point focal PANORAMA

Marie Fischborn



Tova Handelman

Californie

Tova Handelman



James Hardcastle

Global - Mise en œuvre, manuel d'utilisation et point focal pour la collecte de fonds

James Hardcastle



HEO, Hag-Young

Service des parcs nationaux de Corée, KNPS

HEO, Hag-Young



Marc Hockings

Australie ; mise en œuvre de la CMAP ; et point focal du spécialiste de la liste verte de la CMAP

Marc Hockings



Wenjia Jin

Chine

Wenjia Jin



Jenny Kelleher

Global - Gouvernance ; et Géorgie ; Point focal

Jenny Kelleher



Khalid Mohammad Sayeed Pasha

Bureau régional pour l'Asie - Bangkok

Khalid Mohammad Sayeed Pasha



Thierry Lefebvre

France et gestion des connaissances

Thierry Lefebvre



Maher Mahjoub

Méditerranée : Afrique du Nord

Maher Mahjoub



Geoffroy Mauvais

Afrique - Point focal pour le développement des capacités

Geoffroy Mauvais



Tu Nguyenduc

Vietnam

Tu Nguyenduc



Elena Osipova

Global - Point focal du patrimoine mondial

Elena Osipova



Scott Perkin

Bureau régional pour l'Asie - Bangkok

Scott Perkin



Trevor Sandwith

Global - Directeur des aires protégées de l'UICN, vice-président du comité de gestion

Trevor Sandwith



Nadine Seleem

Global - Communications, COMPASS et soutien aux mises en œuvre

Nadine Seleem



Jin Hao Tan

Malaisie

Jin Hao Tan



Cheng Zhang

Chine et région Asie

Cheng Zhang



Yan Zhang

Chine

Yan Zhang



Maria Moreno de Los Ríos

Région Amazonie - Bureau régional de SUR

Maria Moreno de Los Ríos



Khalid Pasha

Point focal du Bhoutan

Khalid Pasha



Elyrice Alim

Malaisie - WWF

Elyrice Alim



Prenez contact avec nous

Veuillez noter que notre site web est en phase BETA et qu'il est encore en cours de test final avant notre lancement officiel.
Liste verte de l'UICN

Liste verte de l'UICN
Aires protégées | Aires conservées


Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

Politique de confidentialité Juridique Plan du site

© 2022 UICN, Union Internationale pour la Conservation de la Nature
Site par Usine de design
Ce site web est possible grâce au soutien de :

Participez à la conversation


Liste verte de l'UICN